Revue Haris

Histoire et Analyses des Relations Internationales et Stratégiques

Détails de l'article

Date de publication :

30-06-2024

Titre de l'article :

EXAMENS DES CRISES POLITICO-MILITAIRES EN CÔTE D’IVOIRE DE 1993 À 2011

Auteur(s)

Ignace KOFFI , .

Résumé

Dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, les populations abidjanaises sont réveillées par des coups de feu nourris. En effet, un groupe armé venu du nord du pays, tenta de s’accaparer par la force du pouvoir d’Etat détenu par le Président Laurent Gbagbo. Cette tentative de prise de pouvoir n’est pas la première en Côte d’Ivoire. Déjà, en 1999, Henri Konan Bédié successeur de Houphouët-Boigny en 1993, perdit le pouvoir par un coup d’Etat, hautement salué par les opposants au régime. Ce triste épisode de la vie politique de la Côte d’Ivoire, jusque-là reconnue comme un pays stable fut dès lors emmaillé d’une série de mutineries après des élections présidentielles calamiteuses. Le décor était tout planté pour que le pays soit soumis à des velléités de succession malheureusement menées à coups d’armes à feu. Nous tenterons de comprendre les véritables raisons qui ont été les causes de la guerre en Côte d’Ivoire de 1993 à 2011. Notre étude basée sur des faits réels et incluant des acteurs contemporains repose sur des articles de journaux acquis dans les locaux du quotidien pro gouvernemental, Fraternité Matin et de sources webographiques. L’objectif de cette étude est de montrer que quel que soit le mode de gestion, le système politique en vigueur dans un pays, l’inattendu peut se produire surtout sur le continent africain. Son intérêt est de faire comprendre que la guerre, quel que soit son issue attire toujours la guerre. Comme résultat, nous retenons que la guerre, n’est pas le véritable moyen pour accéder au pouvoir d’Etat.

Télécharger l'article

Appels à contribution

Appel en cours

Appel terminés